Domestiquer un jeune chiot

 

Il est certainement difficile de domestiquer un jeune chiot, mais il est encore plus délicat d’essayer d’éduquer un chien plus âgé ayant de mauvaises habitudes. On a souvent besoin de faire passer certaines mauvaises habitudes au maître d’un chien plus âgé, alors qu’il serait plus simple d’éduquer un jeune maître.

Un jour, alors que COOL se trouvait à mes côtés, nous avons eu à répondre à une demande bien inhabituelle.

Nous attendions la visite de Fifi, un Toy . Mais à l’heure prévue, pas de Fifi en vue. Sa maîtresse, une femme d’un certain âge, se présenta seule. Le Maître la fit entrer, et elle alla droit au but.

 » Je veux que Fifi aille faire ses besoins dans ma douche, de manière à ce que ce soit plus facile pour moi à nettoyer le lendemain matin. Je n’ai plus qu’à expédier le tout dans les égoûts « , me dit-elle d’une voix aiguë.

Elle continua de parler de Fifi durant une vingtaine de minutes, agissant comme si le chien était présent avec nous dans la pièce.

La pièce dans laquelle nous nous trouvions était meublée très simplement d’une table et de quelques chaises. D’où je me tenais, je pouvais parfaitement voir les moindres recoins de la pièce, ainsi que sous chacun des meubles.

Au bout d’un moment, le Maître demanda à la dame avec tact si elle pensait que Fifi se trouvait parmi nous dans cette pièce.

 » Bien sûr « , répondit-elle en ouvrant son sac à main. Une petite tête en sortit. Puis après avoir parcouru la pièce du regard, le Toy replongea bien à l’abri. La maîtresse de Fifi, imperturbable, referma son sac à main, et continua son récit, comme si de rien n’était.

Le Maître, quoique un peu désorienté, lui expliqua comment elle devait s’y prendre pour apprendre à son chien à utiliser exclusivement cet endroit pour faire ses besoins. C’est ce qu’elle fit. L’endroit qu’on nous indique n’a aucune importance pour nous les chiens !

Le cas cité en exemple illustre plutôt un problème lié à un comportement humain, qu’un problème de comportement canin. Mais, comme nous l’avons souligné précédemment, les problèmes comportementaux des animaux sont souvent la conséquence des agissements des humains qui les éduquent.

Les spécialistes en comportement animal sont justement à même de vous apprendre comment atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés afin d’améliorer le comportement de votre chien.

Le plus important est d’arriver à établir une bonne relation entre votre chien et vous. Le reste suivra naturellement, du moment que votre projet éducatif ne se fait pas au détriment de votre animal. Chacun a une conception qui lui est propre de ce qu’est un chien bien éduqué. Ces conceptions peuvent parfois être très différentes d’un individu à l’autre.

Certaines personnes pensent que leur chien est conscient d’avoir mal agit lorsqu’il se comporte de manière impropre, et qu’il le fait pour se venger de quelque chose. Nous savons que ce n’est pas vrai car les chiens n’ont pas la capacité de raisonner, et encore moins de se venger.

Lorsqu’un chien se met à se comporter de manière indésirable, surtout si ce n’est pas dans ses habitudes, le maître est parfois en colère, en général fâché, mais presque toujours vexé, prenant la faute commise par son chien pour une humiliation personnelle.

Ce qui en ressort c’est qu’un chien se soulage à chaque fois que le besoin s’en fait sentir. Si vous ne lui apprenez pas la propreté, il se soulagera, peu importe où il se trouve.

LES CAUSES

Lorsqu’un chiot de huit semaines a un besoin pressant, il faut qu’il se soulage quel que soit le moment ou l’endroit où il se trouve. Il n’y a rien à faire. A vous de lui désigner un endroit comme vous le feriez pour un bébé.

Aussi, si on n’a pas montré correctement au chiot, l’endroit où il doit faire ses besoins, on peut rencontrer des problèmes que l’on qualifiera de  » comportement déplacé « .

Les humains ont tendance à donner à manger à leur chien trop souvent, et de manière irrégulière. La plupart du temps, ils les nourrissent de biscuits pour chiens, de bière, ou de restes de leurs repas. A chaque maître sa nourriture. Il ne faut pas s’étonner qu’un chien soumis à un tel régime développe des problèmes de propreté.

Vous devez surveiller ce que mange et boit votre chien, et vous pouvez contrôler ses urines et ses selles.

Les raisons provoquant des troubles de la propreté peuvent aussi se trouver ailleurs. Ces troubles peuvent être le résultat d’un état de frustration ou d’excitation, eux-mêmes causés par bien des situations :

· Un chien qui se retrouve seul.

· Un chien qui aperçoit un autre animal par la fenêtre.

· L’excitation provoquée par la sonnerie de la porte.

· L’arrivée du facteur.

Bien des situations exceptionnelles sont susceptibles de perturber le transit de votre chien. Par exemple, lorsque vous le laissez au chenil, il se peut que la frustration, l’anxiété ou le stress lui déclenchent de la diarrhée. Des situations comme celle-ci agissent sur son intestin et sa vessie.

LES SOLUTIONS QUI N’EN SONT PAS

Domestiquer un jeune chiot
Nous avons auparavant démonté le mythe qui prétendait que l’on pouvait corriger un chien après qu’il ait commis une bêtise. Nous savons que corriger un chien après l’incident est parfaitement dépourvu d’efficacité. Nous savons aussi qu’il est inutile d’essayer de lui mettre la tête dedans. Il interpréterait que vous le corrigerez à chaque fois qu’un incident de ce type se produit.

Malgré ce qu’on pourrait penser, il est également déconseillé d’utiliser un collier ou une laisse. En effet, il est rare que vous preniez votre chien sur le fait. Vous ne serez donc pas en mesure d’utiliser le collier ou la laisse en bonne et dûe forme, c’est-à-dire à l’instant précis du délit.

Il n’est pas facile de savoir quand intervenir, et quand ne pas intervenir. C’est en fait assez simple : n’intervenez que si vous arrivez à temps pour saisir votre chien alors qu’il est en train de se soulager dans la maison. Sinon, ne le corrigez pas.

Malheureusement, à chaque fois qu’un propriétaire trouve une mare par terre, il reproduit le même scénario. Il cherche son chien, le traîne jusqu’à l’endroit du délit, lui met la tête dedans, et finit par lui donner une correction.

Non seulement, cela n’arrangera pas les choses, mais la situation ne fera qu’empirer.

La plupart des propriétaires sont persuadés que leur chien sait très bien la raison pour laquelle il est corrigé. Mais il est impossible pour le chien de faire le lien entre la correction qu’il a reçue, et le fait d’avoir uriné ou fait des crottes dans la maison. Les chiens n’ont pas la capacité intellectuelle de relier les éléments entre eux. Comme je l’ai expliqué précédemment, la mémoire d’un chien ne lui permet pas d’associer une sanction à un événement s’il a eu lieu plus de 1,8 seconde auparavant. Pavlov a démontré ce point il y a plusieurs dizaines d’années.

Si, de retour d’une longue journée de travail, vous trouvez une mare sur le sol, et entreprenez alors de corriger votre chien, il est évident que vous faites fausse route. Si, pour couronner le tout vous lui mettez le nez dans son  » oubli « , votre chien retiendra qu’il n’a qu’à se  » planquer  » dans un coin quand vous rentrez, car votre retour est synonyme de correction.

Le fait de trouver votre chien caché dans un coin vous confortera dans l’idée qu’il sait très bien ce qu’il a fait.

Ce n’est pas une correction qui permettra à votre chien de comprendre son erreur, ni d’apprendre où se soulager à l’avenir.

En revanche, il retiendra qu’il faut à tout prix empêcher son maître de trouver un motif pour lui donner une correction. Un chien dispose de plusieurs tactiques à son actif :

1. Il prend un air innocent lorsque son maître découvre la bêtise, espérant échapper à la correction.

2. Il essaye de dissimuler les signes qui pourraient le trahir. Mais il le fait à la manière des chiens, c’est à dire en utilisant son odorat. Il cherche des endroits qui portent l’odeur des humains.

La plupart du temps, les endroits  » non autorisés  » choisis par le chien pour se soulager, sont les suivants : le long d’un mur, derrière un meuble, même dans une pièce occupée régulièrement. Mais le plus souvent, l’endroit choisi sera une pièce peu fréquentée, comme une chambre d’amis.

Malgré le peu de flair dont fait preuve le maître, il finira tout de même par découvrir la  » bêtise « , forçant le chien à trouver une  » meilleure cachette  » la fois suivante.

Si votre chien arrive en courant d’un endroit où il se cachait, il se peut même qu’il ait lêché  » la bêtise  » afin de n’en laisser aucune trace (vous trouverez des méthodes pour remédier à ce problème dans le chapitre 22, dans un paragraphe intitulé  » Les problèmes particuliers « ).

Ce qui pousse les chiens à manger leurs propres excréments est la plupart du temps le résultat d’une correction administrée après les faits.

Cela peut paraître incroyable, mais beaucoup de propriétaires avouent avoir été confrontés à ce genre de problème, sans arriver à une amélioration, sur une durée d’environ deux ans et demi. Ces gens devraient se résoudre à admettre qu’il est inutile de s’évertuer à corriger un chien après coup. Cela ne marche pas !

Même si, deux fois sur dix, vous surpreniez votre chien en pleine action, il serait inutile de tenter quoi que ce soit. Il faut une régularité parfaite pour obtenir un résultat. La seule chose que votre chien retiendra est qu’il ne doit pas se soulager sous vos yeux.

Il faut être en mesure d’intervenir à chaque fois que votre chien  » s’oublie  » pour espérer une certaine efficacité de la méthode. Malgré cela, on parvient rarement à régler un problème lié à un trouble de la propreté en intervenant physiquement.

LES VRAIES SOLUTIONS

Avant d’engager toute tentative pour remédier à un problème de propreté, assurez-vous que votre chien est en bonne santé. Faites-le ausculter par un vétérinaire afin qu’il détecte tout problème éventuel de vessie, de vers ou de parasites. Cette visite est indispensable. Après avoir écarté tout problème de santé, vous pouvez vous lancer dans un programme éducatif visant à atténuer les problèmes de propreté.

L’importance de suivre un rythme régulier

Habituez votre chien à aller se soulager uniquement lorsque vous êtes présent.

Dans un environnement naturel, les chiens se soucient guère du lieu où ils font leurs besoins. Mais lorsqu’ils cohabitent avec des humains, ceux-ci doivent se plier aux exigences de leurs maîtres.

Je ne soulignerai jamais assez l’importance d’être rigoureux. C’est la clé de toute réussite en matière de dressage.

Cela implique que tous les membres de la famille s’investissent et se plient à des règles strictes, définies auparavant. En pratique, ce n’est pas toujours facile à appliquer. Il est en effet difficile de résister à un chien qui vous regarde d’un air suppliant, espérant gagner un surplus de nourriture. Il suffit qu’un seul membre de la famille craque et se laisse attendrir par un chien qui quémande un petit en-cas, pour que tout ce qui a été fait jusque-là soit remis en cause.

Je conçois qu’avec nos emplois du temps surchargés, il n’est pas toujours facile de respecter des horaires stricts et réguliers, matin et soir, pour sortir le chien. Vous n’avez pas forcément envie de sortir le chien en rentrant d’une dure journée de travail. Mais si vous ne le faites pas, sachez que vous n’aurez aucun résultat.

Les chiens comprennent et apprécient une certaine rigueur, un peu comme lorsque les parents fixent des limites aux enfants, dans leur intérêt.

L’importance de nourrir le chien à des horaires réguliers

On nourrit le chien avec pour objectif de régler son transit intestinal, de manière à ce qu’il défèque chaque jour sensiblement à la même heure. Il est recommandé de nourrir un chien adulte une fois par jour. Deux repas par jour convient à un jeune chiot.

La durée d’un repas ne doit pas excéder 20 minutes, que votre chien ait avalé ou non la totalité de sa ration. Passé ce laps de temps, retirez la gamelle. Veillez également à ce que votre chien ne mange rien entre les repas.

Pourquoi est-il si important de respecter des horaires de repas aussi précis ? Tout simplement pour contrôler son transit.

Le transit sera favorisé par chacun des événements suivants :

1. Le repas.

2. L’exercice.

3. Au réveil d’un sommeil profond. Les chiens défèquent souvent le matin au réveil.

Pour apprendre à votre chien à devenir propre, il faut d’abord observer à quel moment il défèque. A partir de là, on établira des horaires précis. Il faut savoir que le chien défèque environs 20 à 40 minutes après avoir mangé. Il n’élimine pas les restes du dernier repas, mais ceux du repas précédent.

Le chien élimine à peu près deux fois par jour. Une première fois, plus conséquente, en général après avoir mangé ou pendant la promenade matinale ou nocturne.

Beaucoup de gens donnent à manger à leur chien alors qu’ils s’apprêtent à partir travailler. Cela implique qu’il sera seul dans la maison durant 8 à 10 heures consécutives. 20 minutes plus tard, le chien a besoin de déféquer.

La plupart des chiens, même les mieux dressés, ne peuvent pas attendre 8 à 10 heures pour aller se soulager dehors. Comment ferait donc un chien présentant des troubles de la propreté pour se retenir ?

Avant de vous absenter, lorsque votre chien se réveille, sortez-le le temps nécessaire pour qu’il fasse ses besoins. Ne lui donnez plus à manger après ce moment-là.

A votre retour, votre chien est excité de vous retrouver. Sortez-le aussitôt, sachant que l’excitation accélère le transit. Vous pouvez le rentrer une fois qu’il s’est soulagé.

Le moment le plus propice pour nourrir votre chien, est l’heure à laquelle vous dînez. C’est sans doute le moment où vous avez le plus de temps devant vous, et où vous êtes le plus disponible pour sortir votre chien, quand il en éprouvera le besoin.

Procéder de cette manière présente un autre avantage : votre chien ne viendra pas quémander pendant que vous êtes à table.

Faites faire de l’exercice à votre chien après dîner, c’est un excellent moyen d’activer son transit. Faites-lui faire une promenade d’une durée de 5 à 10 minutes. La plupart des chiens ne se soulagent pas durant la promenade, mais en général juste après. Laissez-le dehors un petit moment à votre retour. Ne le faites rentrer qu’ensuite.

L’erreur à ne pas commettre est de faire courir votre chien de manière exagérée, et de le faire rentrer aussitôt. Si vous faites cela, attendez-vous à un cadeau parfumé dans les quelques minutes qui suivent votre retour.

Renouvelez l’opération une heure avant de vous coucher.

Le Menu

Le type de nourriture que vous donnez à votre chien joue un rôle important. Au premier abord, certaines nourritures pour chiens peuvent sembler plus avantageuses sur le plan économique. Leurs emballages et les promesses avancées sont certainement très attrayants. Mais il ne faut pas se contenter de comparer le rapport quantité-prix. Il faut s’informer de la ration recommandée pour un repas.

Un sac de nourriture pour chien de 10 kilos vendu 70 francs peut sembler plus avantageux qu’un sac de poids équivalent vendu 100 francs.

Il y a certainement une raison à cette différence de prix. Il est probable que le fabricant du produit le moins cher inclut des additifs à la nourriture de base. Les additifs sont en général constitués de substances végétales, de céréales et de produits dérivés de viande.

Il n’est pas question de remettre en cause la qualité de ce produit. Mais sachez tout de même qu’avec ce type d’aliment, il vous faudra nourrir votre chien plus fréquemment et en quantité plus importante à chaque fois.

Si votre chien a des selles molles, cela vient certainement de sa nourriture, qui doit contenir entre 40 et 60 % d’additifs. L’organisme d’un chien ne peut en absorber autant. Avec ce type d’alimentation, vous devrez, pour couvrir les besoins nutritionnels quotidiens d’un chien de 25 kilos, lui donner quatre mesures de nourriture par jour. La plupart des chiens mangent tout ce qu’on leur présente.

Cependant, leur organisme ne peut absorber que 2,5 mesures. La quantité restante passe directement dans les intestins pour être évacuée. On se trouve alors confronté à un problème de transit trop important d’où un problème de propreté.

Un humain qui mangerait des  » cochonneries  » aurait le même type de dérèglements, par opposition à quelqu’un qui aurait une alimentation composée de viande, de légumes et de fruits. L’excédent de nourriture serait éliminé par l’organisme.

Il est donc souhaitable que les propriétaires consultent un vétérinaire, qui pourra leur conseiller les aliments pour chiens les mieux adaptés et contenant le moins d’additifs. Vous pourrez alors offrir à votre chien un repas équilibré, tout en lui diminuant la ration à 1,5 mesures.

En diminuant la quantité de nourriture ingérée par votre chien, vous l’aidez à réduire et à régler son transit.

Pensez à utiliser un distributeur de nourriture électronique comme l’Electronic Feeder qui vous permet de délivrer des quantités précises à des heures précises.

La boisson

De même que l’on se soucie du transit intestinal de son chien, on doit aussi faire en sorte de régler sa vessie. Cependant, on doit donner régulièrement à boire à un chien, même s’il présente des troubles de propreté. Vous pouvez lui donner à boire tant que vous êtes chez vous, et pas encore couché. Ne donnez pas d’eau en dehors de ces moments-là. La plupart des chiens ont besoin d’uriner 10 à 20 minutes après avoir bu.

Chacun a sa façon de voir les choses en matière de propreté, et sa façon de remédier au problème.

Le Maître et moi étions sensés rencontrer une femme d’un certain âge, qui prétendait qu’elle n’avait jamais entendu parler de dresser un chien pour qu’il soit propre ! Elle trouvait inhumain de demander à un chien de se soulager en public, devant les autres animaux et leurs maîtres. A ce moment-là, Chocolat, son cocker me fit un clin d’œil.

Sa maîtresse acceptait le comportement de Chocolat. Elle lui autorisait un seul endroit pour se soulager, et s’estimait satisfaite de cette situation. Je doute qu’elle recevait beaucoup de visiteurs chez elle !

On nous consulta pour un cas différent. Il s’agissait de Paf, un Shetland de quatre ans. Elle nous appela un jour, furieuse car ses maîtres voulaient changer ses habitudes. Ils étaient tous les deux professeurs dans une université réputée. Paf avait l’habitude de choisir toujours le même endroit du jardin pour se soulager, et cela semblait leur déplaire.

 » Où est le problème ?  » demandai-je.

 » C’est justement ça le problème. Mes humains en ont assez de nettoyer les dégâts, et ils veulent que j’aille au parc pour me soulager  » répondit-elle en pleurant.

Par la suite, le Maître apprît aux propriétaires comment ils devaient s’y prendre. Il leur conseilla d’emmener Paf se promener au parc tous les jours après son repas. Ils devaient faire en sorte qu’elle soit constamment en mouvement jusqu’à ce qu’elle arrive là-bas. Paf fût enchantée de la solution, qui lui convenait parfaitement. Mais un décret fut voté, visant à supprimer les nuisances causées par les excréments de chiens. Et Paf dut retourner dans le jardin.  » Nous voilà revenus au point de départ « ,me dit-elle peu de temps après.

Certaines familles concentrent leurs efforts, non pas à régler le problème lui-même, mais à le cacher à leur entourage. Certaines personnes sont tellement démoralisées qu’elles ne se fatiguent même plus à nettoyer les dégâts, se résignant à vivre avec l’odeur.

Nous avons rencontré un cas semblable à celui du Cocker. COOL et moi nous sommes mis au travail.

Mic et Mac avaient de quoi être odieux. Ils faisaient la loi dans leur maison. Ils sautaient sur les occupants de la maison quand bon leur semblait.

Pour couronner le tout, ils urinaient impunément partout dans la maison. La famille avait abandonné tout espoir de dresser ces petites boules de poils, après avoir essayé en vain durant des années.

Ils avaient fini par régler le problème à coup de désodorisants, et de fenêtres ouvertes, même si dehors il faisait un froid de canard.

Heureusement, un jour ils décidèrent de contacter le Maître afin qu’il les aide à améliorer la situation. Il leur apprit d’abord à renforcer leur autorité, tout en leur indiquant la marche quotidienne à suivre. Ils réussirent grâce à ces conseils à régler le problème.

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *